Documents  Domergue, Claude | enregistrements trouvés : 36

O

-A +A

Sélection courante (0) : Tout sélectionner / Tout déselectionner

P Q


... Lire [+]

U V

- p. 393-406

Métal.T.P-048

... Lire [+]

U V

- p. 313-342

... Lire [+]

U V

- p. 389-399

... Lire [+]

U V

- p. 61-91

Métal.T.P-060

... Lire [+]

U V

- p. 41-72

Métal.T.P-004

... Lire [+]

y

- p. 41-95

Métal.T.P-028

... Lire [+]

U V

- p. 109-170

Métal.T.P-043

... Lire [+]

U H

- p. 31-80

... Lire [+]

U V

- (13 p.), p. 57-69

RAN 44

... Lire [+]

U H

- p. 61-94

B.L.T.P-Col/2

... Lire [+]

U V

- (34 p.), p. 135-168

... Lire [+]

U V

- p. 112-140

... Lire [+]

U V

- p. 161-188

Métal.T.P-051

... Lire [+]

U V

B.L.T.P.Dom/1

... Lire [+]

U H

- p. 801-867

B.L.T.P.Lon 2

En 1989, au large des Saintes-Maries-de-la-Mer (Bouches-du-Rhône), une équipe de plongeurs du DRASM a fouillé une épave, dont ils ont remonté à la surface un lot de 99 lingots de plomb. Les tessons d'amphores recueillis (en particulier une anse de Dressel 20) suggèrent une origine bétique. Le stock est divisé en deux séries : les huit exemplaires qui constituent la première sont de forme tronco-pyramidale. Ils portent une estampille moulée au nom d'un certain [.] Flauius Verucla. Les lingots de la deuxième série, de section globalement parabolique, sont dépourvus d'estampille moulée. Des chiffres (indications de poids) ont été incisés et des timbres imprimés après démoulage : IMP.CAES, présent dans les deux séries, L. FL.VERV (ou L. FL. VE) et EROTIS exclusivement dans la seconde. Ces timbres et ces chiffres sont les témoins des avatars commerciaux des lingots, que les A-A, s'efforcent de retracer. Les lingots doivent provenir des mines d'Hispanie et dater, ainsi que l'épave, de l'époque flavienne.. En 1989, au large des Saintes-Maries-de-la-Mer (Bouches-du-Rhône), une équipe de plongeurs du DRASM a fouillé une épave, dont ils ont remonté à la surface un lot de 99 lingots de plomb. Les tessons d'amphores recueillis (en particulier une anse de Dressel 20) suggèrent une origine bétique. Le stock est divisé en deux séries : les huit exemplaires qui constituent la première sont de forme tronco-pyramidale. Ils portent une estampille moulée au ...

... Lire [+]

U H

- p.11-123

... Lire [+]

U H

- p. 801 - 807

Ep.ant.T.P-110 ; B.L.T.P-Lon

... Lire [+]

U H

- p. 459-472

... Lire [+]

U V

- p. 99-113

Hist.éco.T.P-096

0

Dossiers

 
Z